ARTEMISION DE SIRACUSA – demeure du divin

L’Artemision de Siracusa est l’un des lieux plus intéressants de la Grande-Grèce, un site archéologique de grand valeur historique qui témoigne la présence de l’homme dans l’aire dès la préhistoire jusqu’au moyen âge.

Les origines

Les successions stratigraphiques nous racontent que l’île de Ortigia était l’un de centres d’échange commerciale le plus important pendant l’âge du bronze moyen et elle était aussi un très célèbre pôle d’attraction culturel et artistique. Dans le site archéologique, en effet, on trouve les restes des maisons préhistoriques, domicile des indigènes siciliens, avec outils et céramiques, qui datent du début du deuxième millénaire avant J.C.

LE TEMPLE IONIQUE

Découvert en 1910 par l’archéologue Paolo Orsi entre Piazza Duomo et Piazza Minerva, le temple ionique dédié à la déesse Artémis remonte au VI siècle avant J.C.
Pendant la période grecque, avant l’édification du temple, la zone était considérée un lieu de culte où statuettes votives et sacrifices d’animaux était offerts aux dieux, comme il est témoigné par les fragments d’os retrouvés. Sur cette zone sacrée, les Grecs édifièrent le temple d’Artémis, le seul exemple en style ionique en Sicile et probablement inachevé. Notre temple prend pour modèle le temple d’Artémis d’Éphèse et le temple de Héra à Samo (Grèce).


INFO UTILES


Lieux

Piazza Minerva, 11, Siracusa, SR, 96100

COORDONNEES:

37.05985 15.29376000000002

ARCHITECTURE DU TEMPLE

Le temple était long 59 mètres et large 25, avec six colonnes sur les fronts et 14 (ou16) sur les flancs.
L’entrée (pronaos) était orientée est, l’arrière (opistodomo) était orientée à ouest. Le temple avait un sekos à ciel ouvert et le péristyle était couvert par tuiles en terre cuite et figures polychromes.

LA CRYPTE

A l’intérieur du site archéologique on trouve aussi la crypte de l’église chrétienne de San Sebastianello, appelé aussi Putridarium, utilisé par les frères pour le rite de la double sépulture, c’est-à-dire le soin de s’occuper du corps du défunt pendant la sépulture et la décomposition.

LE PAVILLON

Le Pavillon a été construit pour combler le vide laissé par la démolition de l’église de San Sebastianello. L’architecte Vincenzo Latina a imaginé le pavillon à ciel ouvert comme le sekos du temple grec. On trouve aussi le “jardin d’Artémis” imaginé comme une offert à la divinité Artemis, protectrice des bois et des nymphes. Dans le jardin, on trouve une grande variété de fleurs et plants liées à la mythologie.


GESTION DURABLE

Erga a mis en œuvre un système de gestion durable convenable à sa dimension et portée. Son organisation est conforme aux règlementations en vigueur au niveau locale, nationale et international, en particulier avec référence à la santé, sécurité, travail et de l’environnement. Nous vous invitons à respecter les règles de conduite appropriées aux lieux visités, tels que les monuments, les réserves naturelles, les lieux de culte. En particulier, il est recommandé de ne pas disperser les déchets dans l’environnement et, le cas échéant, de respecter les règles de la collecte sélective.

Artemision de Syracuse

VOIR AUSSI


Restez informés inscrivez-vous à la newsletter

Je déclare avoir lu la Politique en matière de protection des données personnelles et j’autorise le traitement des données personnelles.